• Print this page
  • Email this page to a friend

Statut: Publié

Évaluer l’impact du travail de défense des droits humains : Défis et choix (2012)

181_cover2

Introduction

Assessing the impact of human rights workL’augmentation considérable du nombre d’actions de défense des droits humains menées par des ONG, ainsi que par des organisations gouvernementales et intergouvernementales, a soulevé la question de l’évaluation de leur efficacité et de leurs résultats. Dans l’ensemble, malgré les nombreuses méthodes d’évaluation, ce domaine est caractérisé par ses ambivalences et ses incohérences, particulièrement en ce qui concerne la manière d’appliquer les techniques d’évaluation pour changer les processus relatifs aux droits humains. Les défenseurs des droits humains relèvent également les préoccupations des donateurs et laissent supposer que les techniques d’évaluation ne mesurent les résultats que partiellement ou de manière imparfaite ne s’attachant qu’aux aspects mesurables, passant peut-être à côté d’autres aspects plus importants, mais moins facilement mesurables. Cela suscite des craintes, notamment de la part des donateurs, que le travail de défense des droits humains s’oriente en fonction de ces évaluations. En outre, les mesures effectuées revêtent une dimension politique forte et se fondent sur une kyrielle d’hypothèses relatives à des questions telles que le changement social, la nature des droits, la responsabilité ou les relations entre donateurs et bénéficiaires. Par conséquent, l’adoption ou l’adaptation de méthodologies ou de « bonnes pratiques » sans les remettre en question pourrait être non seulement erronée, mais aussi indésirable.

Objectif
Ce projet se concentrera sur certaines des questions les plus épineuses autour de trois axes : * Axe I : Méthodologie – Quelles sont les hypothèses et logiques sous-jacentes à des questions telles que la méthodologie, les théories du changement ou l’efficacité de cadres et approches spécifiques ? Dans quelle mesure ces méthodes forment et influencent-elles les activités de défense des droits humains ?
  • Axe II : Droits humains et évaluation – Comment les droits humains peuvent-ils façonner une réflexion autour de l’évaluation des résultats, notamment des théories du changement sous-jacentes, des notions d’efficacité et de méthodologie ou des discussions avec les parties prenantes ? Comment l’évaluation des effets influence-t-elle la compréhension et la nature des activités de protection des droits humains et les dimensions subjectives du changement comportemental qualitatif exigé ou influencé par les droits humains ?
  • Axe III : Pratiques des donateurs – Quels facteurs suscitent-ils l’intérêt des donateurs dans l’évaluation des résultats des actions de défense des droits humains qu’ils soutiennent ? Comment se comportent les donateurs à cet égard ? Comment leurs comportements évoluent-ils ? Que cela implique-t-il pour la responsabilité horizontale et sociale des donateurs et des partenaires ?
Résultats Outcomes

RESULTATS IMPACTS

  • Dialogues constructifs entre différents acteurs (donateurs, organisations de défense des droits humains et experts dans le domaine)


  • Analyse cohérente des méthodes d’évaluation et de leur influence sur les activités de défense des droits humains

  • Cadre pour l’évaluation des résultats des recherches politiques en général et, plus particulièrement, des propres activités de l’ICHRP.

  • Établissement de la pertinence/du rôle des principes relatifs aux droits humains dans l’évaluation des résultats

  • Meilleures politiques/pratiques d’évaluation en matière de droits humains

  • Augmenter l’impact des actions de défense des droits humains pour les titulaires de droits.

INSTITUTIONS ET PERSONNES CONCERNÉES
Donateurs, organisations de défense des droits humains et experts dans le domaine de l’évaluation.
Processus et résultats
Le projet a été étudié pour la première fois de manière détaillée lors d’une réunion du Conseil international en novembre 2010, à laquelle ont également participé des donateurs, des experts et des représentants d’organisations de défense des droits humains et de donateurs.

Un document d’information soulignant les problèmes et questions clés et énonçant quelques pratiques actuelles a été préparé. La première étape consistera en une série d’entretiens ouverts et guidés avec des professionnels dans le domaine des droits humains et des organisations d’aide au développement, des organismes donateurs et des experts dans les méthodes d’évaluation. Les informations obtenues grâce à ces entretiens seront regroupées dans une première note d’orientation, qui mettra en évidence les questions principales et les domaines d’entente ou de mésentente.

L’ICHRP organisera quatre forums de recherche, réunissant un certain nombre d’experts dans des domaines pertinents pour étudier de manière approfondie les questions soulevées dans la note d’orientation. Les discussions et débats qui auront lieu dans le cadre de ces forums permettront d’élaborer quatre notes d’orientation supplémentaires autour de chacun des axes principaux (méthodologie, droits humains et évaluation et pratiques des donateurs). L’ICHRP concevra également un cadre cohérent pour mesurer et évaluer les résultats de son propre travail.

Pourquoi l’ICHRP ?
En tant qu’organisation, nous partageons inévitablement plusieurs problèmes similaires avec d’autres membres de la communauté de défense des droits humains en matière d’évaluation des résultats. De plus, grâce à notre travail sur diverses questions relatives aux droits humains et à la politique, notre approche multidisciplinaire et notre capacité à établir des liens entre droits humains et d’autres domaines, nous sommes particulièrement à même de clarifier le débat confus et ardent sur cette question. Comme pour d’autres projets, l’ICHRP usera de sa capacité de rassemblement pour réunir divers acteurs ayant des intérêts, points de vue ou expériences différents en ce qui concerne les théories et pratiques d’évaluation des résultats.

Documents